Le réveil doit être difficile pour certains, ce matin...

Publié le 10 Mars 2015

Ce matin, les Créçois ont la gueule de bois.

Tout d'abord ils ont un nouveau Maire qu'ils n'ont pas choisi et pour qui ils n'ont pas voté. Bien sur, c'est la loi qui veut que le Conseil Municipal choisisse le Maire parmi ses membres. Mais la loi morale, quant à elle, exige que le Maire tienne sa légitimité des urnes et donc des électeurs. C'est d'ailleurs bien pour cette raison que l'on parle de "tête de liste" !

Et quel jeu bizarre de voir le Maire démissionner de son fauteuil, mais rester au Conseil. Et puis surtout ne pas démissionner du Sénat !
La vérité, c'est que tout ceci était prévu de longue date par les protagonistes de cette manipulation visant à installer un Maire qui n'aurait jamais été élu par les urnes...

Pas plus qu'il ne l'avait été en 1995...

En trompant tous les électeurs qui avaient fait le choix de reconduire le sortant en Mars dernier, en trompant une partie de son équipe et enfin, en trompant le personnel municipal.

La majorité municipale est clairement divisée ce matin.
Le nouvel interi-maire n'a pas fait l'unanimité parmi les élus de la majorité hier soir, loin s'en faut ! Seulement 13 voix sur 22... Aucune gloire à être élu de la sorte.

Et puis au moins 6 adjoints sur 8 qui soutenaient la candidature de Christine AUTENZIO. Comment conduire les affaires de la commune dans ces conditions ?
Même l'élection des adjoints a été le théâtre d'une contestation conduisant à un résultat plus que surprenant : 7 votes blancs et nuls.
Très clairement, les partisans de l'interi-maire ne voulaient pas de cette liste d'adjoints. Et ils l'ont fait savoir !

La seule décision honnête et sérieuse qui doit être prise rapidement est la démission collective du Conseil Municipal. Puis une réélection par les urnes. Et si notre interi-maire souhaite vraiment devenir le légitime 1er magistrat de Crécy, il pourra toujours constituer sa liste et se présenter sans magouille !
Voilà la seule manière d'assainir une situation qui est mauvaise pour l'intérêt général des Créçois.

Car il s'agit bien de cela ! L'intérêt général...

Et pour celles et ceux qui souhaiteraient savoir ce que nous avons, mes élus et moi-même, fait de nos 4 voix, je puis vous affirmer que, sans aucune contrepartie, elles sont allées soutenir la candidature de Christine AUTENZIO.
Sans majorité au Conseil pour mon équipe, ma propre candidature n'avait aucun intérêt. Par contre, nos 4 voix devaient faire basculer la situation. Pour une seule raison, je défendrai toujours l'intérêt général...

Rédigé par Sebastien CHIMOT

Repost 0
Commenter cet article