Laissons l'année 2017 à nos commerçants pour souffler !

Publié le 19 Novembre 2016

Je viens de saisir ce matin par courrier Bernard CAROUGE pour demander un moratoire d'une année sans travaux dans le centre-ville, dans l'intérêt de nos commerçants.

Ces derniers sont très inquiets, à juste titre, ayant pris connaissance du calendrier des travaux prévu par la majorité municipale, dans le cadre de l'appel d'offre qui vient d'être lancé.

Ils ont bien raison, étant donné l'année catastrophique pour eux qui vient de s'écouler. Entre les inondations que notre commune a subies et les travaux de l'avenue de Villiers et du parking du champ de foire, certains ont beaucoup perdu. Parfois entre plusieurs centaines de milliers d'euros et plus d'un million pour Intermarché, plus gros employeur privé de la ville.

Le calendrier prévu contractuellement par la ville prévoit des travaux entre mai et octobre 2017 et entre mai et août 2018, c'est à dire trois saisons successives sacrifiées !

Il est évident que ce n'est pas envisageable en l'état.

J'ajoute que ni les commerçants, ni les élus que nous sommes, n'ont été informés du projet finalement adopté par la majorité, suite au rejet massif par la population et par les commerçants du projet initial présenté.

Je propose donc un moratoire d'une année, c'est à dire que les travaux ne devront pas être lancés avant 2018 de manière à laisser l'année 2017 aux commerçants pour "remonter la pente".

Souhaitons que notre appel sera entendu par Bernard CAROUGE et sa majorité, dans l'intérêt de nos commerçants.

Je vous tiendrai informé de sa réponse.

Laissons l'année 2017 à nos commerçants pour souffler !
Laissons l'année 2017 à nos commerçants pour souffler !

Rédigé par Sebastien CHIMOT

Repost 0
Commenter cet article