Publié le 30 Janvier 2017

Voir les commentaires

Rédigé par Sébastien CHIMOT

Repost 0

Publié le 29 Janvier 2017

Voir les commentaires

Rédigé par Sébastien CHIMOT

Repost 0

Publié le 27 Janvier 2017

Voir les commentaires

Rédigé par Sébastien CHIMOT

Repost 0

Publié le 27 Janvier 2017

Voir les commentaires

Rédigé par Sébastien CHIMOT

Repost 0

Publié le 26 Janvier 2017

Voir les commentaires

Rédigé par Sébastien CHIMOT

Repost 0

Publié le 26 Janvier 2017

Rédigé par Sebastien CHIMOT

Repost 0

Publié le 26 Janvier 2017

Plus d'une vingtaine de commerçants, parmi les principaux du centre ville, ont signé une pétition dans laquelle ils demandent à Bernard CAROUGE de reporter les travaux du centre-ville d'une année.

Si tout le monde s'accorde à dire qu'un "coup de jeune" ne ferait pas de mal au centre-ville de notre commune, rien ne presse ! Les commerçants ont beaucoup souffert des inondations, puis de la gêne occasionnée par les travaux de l'avenue de Villiers et du parking du champ de foire. Ils ont subi une perte importante de leur chiffre d'affaire et certains n'ont même pas complètement ré-ouvert leur commerce.

Alors, pourquoi se presser me direz-vous, pour lancer cette phase de travaux qui va engendrer une gêne importante pour le centre-ville, une fois de plus ?

Selon certaines indiscrétions entendues dans un restaurant bien connu de la ville, il ne s'agirait là que d'une manoeuvre électoraliste, en vue de la prochaine élection municipale qui aura lieu dans trois ans. En effet, en lançant les travaux en 2017, la ville récupérera une somme importante de la TVA réglée pour les travaux, deux années après, soit en 2019 ; l'objectif étant de programmer avec cette manne financière (appelée FCTVA) des menus travaux dans les hameaux, à l'approche de l'élection municipale !

Autrement dit, il ne s'agit là que d'un subterfuge politique pour permettre à l'intéri-maire de se porter candidat en 2020 en paliant sa carence de légitimité (puisque non élu par les Créçois en 2014) par un enfumage visible, tout ceci au détriment des commerçants Créçois.

Lamentable...

En repoussant les travaux d'une année, tout son plan tomberait à l'eau, la récupération du FCTVA se ferait pour le prochain mandat et du coup, une fois de plus les hameaux seraient laissés pour compte durant les six ans écoulés.

Sans compter que les soit-disantes modifications de ce projet n'ont toujours pas été présentées ni aux élus de mon groupe au Conseil Municipal, ni aux commerçants eux-même.

Lors de la dernière réunion des commerçants, B. CAROUGE s'était formellement engagé à recevoir les commerçants pour leur présenter le projet en janvier. Nous apprenons cette semaine dans la presse que cette réunion serait repoussée en février...

Loin des calculs politiciens, je maintiens que ce moratoire est indispensable à nos commerçants pour reprendre de la couleur et pour se relever de l'année 2016 qui a été plus que difficile pour bon nombre d'entre-eux. 

Être élu, c'est avant tout se préoccuper de l'intérêt général ; en aucun cas faire des calculs politiciens.

Texte de la pétition des commerçants et article du Pays Briard du 25 janvier 2017
Texte de la pétition des commerçants et article du Pays Briard du 25 janvier 2017

Texte de la pétition des commerçants et article du Pays Briard du 25 janvier 2017

Mon courrier envoyé à Bernard CAROUGE demandant un moratoire d'une année pour les travaux du centre-ville.

Voir les commentaires

Rédigé par Sebastien CHIMOT

Publié dans #Politique, #carouge

Repost 0

Publié le 26 Janvier 2017

Voir les commentaires

Rédigé par Sébastien CHIMOT

Repost 0

Publié le 24 Janvier 2017

Voir les commentaires

Rédigé par Sébastien CHIMOT

Repost 0

Publié le 20 Janvier 2017

Voir les commentaires

Rédigé par Sébastien CHIMOT

Repost 0