Publié le 10 Février 2009

Rédigé par sebastienchimot

Publié dans #Politique

Repost 0

Publié le 7 Février 2009

photo2.jpg

Elu Conseiller National de l'UMP aux élections internes de novembre dernier, j'ai été personnellement très attentif aux décisions prises ces dernières semaines par les instances Nationales, et particulièrement au sujet des primaires pour les élections Régionales en Ile de France.

Mon choix est fait depuis longtemps, mais il a été largement renforcé par le débat Pécresse-Karoutchi mardi dernier...

Organiser des primaires pour désigner celui ou celle qui sera le candidat de l'UMP pour mener la bataille des Régionales en Ile de France est non seulement un geste fort de démocratie, mais c'est également l'occasion pour les militants de s'exprimer librement sur le choix du candidat qui représentera notre famille politique.

Le vote interne qui aura lieu au mois de mars donnera toute la légitimité à Valérie PECRESSE ou à Roger KAROUTCHI pour conduire la liste lors des élections régionales de 2010 ; je conseille vivement à chaque militant d'assister aux réunions qui se multiplient en ce moment dans les départements de l'Ile de France, afin de se faire une impresion et surtout une opinion sur les deux candidats.

Au delà du choix d'une candidate ou un candidat aux élections internes, il s'agit surtout de désigner celle ou celui qui sera demain en capacité de piloter la Région Ile de France.

 

Et les résultats de la majorité socialiste en place depuis 1998 sont éloquants !

Quelques exemples...

Depuis 1998, la construction et la rénovation des lycées ne sont plus une priorité régionale. En 1998, la gauche plurielle promettait « un programme exceptionnel de rénovation et de modernisation des lycées » de 175 établissements. A la rentrée 2007, 90 opérations seulement ont été réalisées.

En 1998, le président du Conseil régional avait annoncé qu’il ferait de l’Ile-de-France la « première éco-région d’Europe ». Depuis, la politique d’éco-région de l’Exécutif socialiste reste un leurre : absence d’Agenda 21, saupoudrage et insuffisance des crédits…

La région Ile-de-France est gérée par la gauche depuis 1998. Ne disposant que d’une majorité relative pendant son premier mandat (1998-2004), Jean-Paul Huchon n’a pu mettre en oeuvre la politique qu’il souhaitait, contraint par la droite, de baisser les impôts de - 6%. Ayant enfin une majorité en 2004, le Président de la région a rattrapé le temps perdu : matraquage fiscal, augmentation des taxes sur le foncier bâti et non bâti, augmentation de la taxe professionnelle, augmentation de la taxe sur les cartes grises et de la taxe sur l’essence (TIPP). Avec les augmentations à répétition en 2005 et en 2006 du taux de la taxe professionnelle, ce sont 150 millions d’euros supplémentaires qui vont être prélevés chaque année sur les entreprises franciliennes. La majorité PS-PC-Vert du Conseil régional d’Ile-de-France prétend soutenir le développement économique de l’Ile-de-France en accordant 60 M€ d’aides diverses aux entreprises. En réalité, ces dispositifs alibis ne compensent même pas pour moitié le prélèvement fiscal supplémentaire de 150 M€ que vont subir les entreprises en raison de l’augmentation du taux de taxe professionnelle. Cette hausse massive de la fiscalité sur les entreprises constitue un véritable obstacle à l’investissement, à l’emploi et à la consommation. Elle intervient alors que le taux de chômage en Ile-de-France est supérieur à celui de la moyenne nationale.

Mais les automobilistes Franciliens n'ont pas été oubliés par la majorité à la Région :

En 2007, l’exécutif a choisi d’augmenter la taxe sur l’essence de 80 M€. On peut évaluer ce nouvel impôt à 75 € par an pour un automobiliste qui effectue un plein de carburant par semaine. Cette mesure injuste qui touche 5 millions de Franciliens s’ajoute à la baisse des crédits routiers de 64 % et à l’augmentation de la taxe sur les cartes grises de 59 % depuis 2004.

L’augmentation du prix de la fiscalité sur l’essence imposée en 2007 représente un prélèvement de plus de 210 M€. En effet, les Franciliens qui ont acheté une voiture neuve ou d’occasion ont payé la taxe sur leur carte grise 64 € de plus pour une 5CV et de 115 € de plus pour une 9 CV. Cette mesure, socialement injuste, touchera 5 millions d’automobilistes pour qui la voiture est indispensable pour se rendre au travail.

Pourtant, le véhicule automobile est un moyen unique d’accéder à l’emploi pour un grand nombre de personnes qui vivent dans les franges de l’Ile-de-France, mal desservies par les transports en commun.

    Pour moi, ce sera lui !

400pxrogerkaroutchi6.png

 

Depuis longtemps, je lui ai apporté mon soutien de Conseiller Municipal. Le Conseiller National et militant de l'UMP que je suis  lui apporte à nouveau un soutien sans faille.

 

Roger connaît bien notre Région. Il se bat pour faire avancer les dossiers face à une majorité socialo-communiste qui est restée immobile depuis tant d'années. Bien sûr pas tout seul ! Mais il est le chef de fil, celui qui impulse une méthode de travail, une détermination et une force de propositions dont les Franciliens ont besoin.

 

Les Régionales de 2010 doivent être l'échéance qui nous permettra de redresser la barre de l'Ile de France. La région est un organe bien trop important et dont les enjeux nous touchent chaque jour dans notre vie quotidienne, pour ne pas négliger ces élections.

Aux militants de l'UMP, je veux dire qu'il est important de participer aux élections internes, car l'occasion de nous exprimer est trop belle pour la laisser passer.

Aux Franciliens, je veux dire que la Région a besoin d'un vrai chef, un homme qui sera en capacité de faire changer les choses, d'améliorer notre vie quotidienne, de mieux gérer un budget énorme comme celui de la Région Ile de France.

Roger en a non seulement les capacités, mais la volonté, la détermination la force de travail et la connaissance de cette Région qui se meurt depuis bien trop longtemps, à cause d'une gestion calamiteuse !

 

karoutchi3.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par sebastienchimot

Publié dans #Politique

Repost 0

Publié le 2 Février 2009

vlbrulmregrand3001092.jpg

Triste spectacle que le quartier de la Mère Grand samedi matin. Trilport se réveille doucement et une famille réalise que sa voiture a été incendiée.

A quoi pense t-on dans cette situation ?

Aux démarches administratives qu'il est urgent de faire, auprès de son assurance, auprès des services de Police pour le dépôt de plainte, à l'enlèvement du véhicule qui va finir sa vie dans un broyeur à métaux, alors qu'hier encore il servait à emmener les enfants à l'école et à aller chercher son pain.

Mais la question qui revient, c'est pourquoi ?

Bien difficile de répondre à cette question ; car après-tout existe-t-il réellement un réponse concrète à apporter à cette famille ?

Conseiller Municipal et Président du premier groupe d'opposition, j'ai personnellement attiré l'attention du Maire dans un courrier en date du 15 janvier dernier sur les conditions de sécurité de nos administrés et sur la nécessité de travailler à améliorer le problème qui devient, soyons clairs, invivable pour de trop nombreux Trilportais.

Ce courrier est resté sans réponse de sa part ce qui, au-delà du manque de correction élémentaire criant dont il fait preuve, dénote l'état d'esprit d'un homme qui, après avoir été élu, ne daigne même pas s'intéresser un tant soit peu aux préoccupations des habitants de notre commune.

Il faut dire que l'on ne peut pas passer son temps à écrire sur son blog des pages entières sur les pseudos dérives de Nicolas SARKOZY et s'occuper en même temps des problèmes rencontrés par les Trilportais ; j'ajoute que cela dénote combien J2M est proche des préoccupations locales de ses administrés, bien plus soucieux des remaniements ou promotions de l'Administration à l'échelon National, que de ce qui se passe dans les rues de notre ville.

Petite parenthèse pour signaler au passage le "retour" de notre postier local, fils de femme de ménage (comme il aime à le répéter) entré à l'ENA par la petite porte, qui trouve que mon intervention sur les problèmes actuels en matière de sécurité à TRILPORT est "futile et inutile" pour reprendre ses termes... C'est dire combien le "sonneur des cloches de Notre Dame" de la politique locale se sent obligé d'écrire n'importe quoi, faute de pouvoir exister autrement !

Après avoir délibérément favoriser et inciter le licenciement d'un père de famille Trilportais de mon équipe pendant la campagne,

Après avoir pris un bain gelé lors des dernières municipales le jour des résultats en arrivant troisième......sur trois,

Après s'être rendu ridicule en nous traînant devant le Tribunal Administratif de MELUN pour des soit-disant irrégularités électorales (heureusement il y a une justice et nous avons gagné le recours !) sans même s'y être présenté,

Après avoir choisi la politique de la chaise vide en démissionnant du Conseil Municipal sitôt après les élections, par lâcheté sans doute, le petit énarque se croit aujourd'hui en position de nous donner des leçons !

Heureusement pour lui, le ridicule ne tue plus...Mais peut-être a-t-il perdu son amour propre en quittant la vie "active" et peut-être n'a-t-il pas trouvé d'occupation paisible pour sa retraite ? Nous pourrions lui conseiller la pêche, la pétanque, le cinéma ou encore la philatélie...

Nous sommes en droit aujourd'hui, à travers les quelques lignes qu'il a écrites ces derniers jours et pendant toute la campagne, de nous interroger sur ses réelles motivations ; par ailleurs, alors qu'il aime à parler de valeurs et de convictions, il apparait flagrant que ce grotesque "sportif de haut niveau" est bien plus proche du Maire socialiste que des personnes qui appartiennent à la famille politique dont il se réclame !

Mais après-tout, ne le blâmons pas de se découvrir à 60 ans passés un âme de socialiste, n'est-ce pas ? C'est son droit le plus strict.

Mais revenons un instant sur les problèmes de sécurité à TRILPORT.

A qui la faute ? Je suis parfaitement conscient que la responsabilité ne peut être imputable dans sa totalité au maire de la commune, loin s'en faut, mais il a des compétences en la matière que lui confère son mandat, et il doit prendre ses responsabilités.

Chacun s'accorde à dire que la Police Municipale joue un rôle dissuasif et préventif en matière de délinquance, et aujourd'hui l'état de la Police Municipale Trilportaise est inquiétant ; souvenez-vous pourtant pendant la campagne du candidat MORER qui annonçait, non sans une certaine démagogie, je cite :" Excepté Meaux, notre commune dispose de la Police Municipale la plus étoffée de l'agglomération (et de loin)"........puis "Avant d'aller plus loin, nous devons tout faire pour que l'Etat nous détache les moyens nécessaires en homme et matériel...".

engagementssurlascurit.jpg

Eh bien, qu'avez-vous fait pour que "l'Etat nous détache les moyens nécessaires en hommes et en matériels" ?

La comparaison avec les Polices Municipales des autres communes de la CAPM est pour le moins surprenante, puisqu'elle est sans rapport ; aujourd'hui, le Chef de la Police Municipale a été muté, non remplacé à ce jour, sa collègue est absente pour une raison bien légitime, et l'agent de surveillance de voie publique n'occupe pas ce poste à plein temps, elle travaille également à la cantine !

D'ailleurs, laissant de côté quelques secondes les moyens humains, une Police Municipale équipée d'une Citroën Saxo dans une zone rurale comme TRILPORT est-elle en pleine possession de ses moyens ? Ne faudrait-il pas équiper ce service d'un véhicule type "Kangoo" afin de pouvoir patrouiller dans toutes les zones de notre territoire ? Adapter, ne serait-ce que temporairement les horaires de travail de nos Policiers Municipaux aux heures de commission des faits de délinquance ne serait ni totalement absurde, ni totalement irréalisable ? Que les choses soient claires : la bonne volonté des Policiers Municipaux est une réalité, mais la décision, pour le coup, revient uniquement à l'équipe municipale en place ; il s'agit là d'un choix politique !

 

"L'insécurité c'est la première des inégalités."

                                                                                                       Jean-Pierre RAFFARIN

 

Voir les commentaires

Rédigé par sebastienchimot

Publié dans #Politique

Repost 0